Préparation maturité

Plan d'études du Bac

Structure générale

Le programme du Baccalauréat International s’articule sur deux axes : d’une part l’étude de six branches, classées en autant de groupes. D’autre part la pratique d’activités développementales grâce un travail personnel centré et s’appuyant sur trois ressources : une approche de la connaissance (démarche et conditions de sa construction), l’expérience de la rédaction d’une recherche personnelle structurée (« extended essay »), enfin la conduite d’une activité tournée vers l’extérieur de l’école : celle-ci peut être résumée par ses dimensions majeures : créativité, action, service.

La structure de l’examen exige de travailler un nombre restreint de branches mais impose un approfondissement notable, visant à une certaine maîtrise. Cette maîtrise est un atout pour la construction de la capacité à étudier plus avant.

A l’intérieur des groupes imposés par le programme, différentes variantes existent entre lesquelles l’élève peut choisir, pour autant que l’école les prépare. La plupart des branches peuvent être étudiées à deux niveaux : moyen (NM) ou supérieur (NS). Ces branches relèvent des affinités de l’élève mais doivent tenir compte des exigences transmises par les universités que l’élève souhaiterait fréquenter par la suite. Un plan d’études doit donc être approfondi et réfléchi, par exemple avec l’aide d’un conseiller ou d’une conseillère spécialisé(e) de l’école.

Afin de simplifier dans un certain nombre de cas la recherche de la meilleure combinaison, l’Ecole des Arches propose trois profils standards. Dans certains cas, il est possible de choisir des branches alternatives à celles des profils standard, avec cependant un supplément de coût.

Profils

  • Langues : l’option est alors une seconde langue étrangère, l’allemand (niveau élémentaire).
  • Economie : l’option est ici, évidemment, l’économie (niveau standard).
  • Arts visuels : l’option est l’une de celles prévues par le Baccalauréat International, à savoir Arts visuels (type A ou B) au niveau standard ou supérieur.

Débouchés

Plus que dans la tradition gymnasiale helvétique, il faut souligner ici l’importance de choisir son plan d’études en fonction d’un objectif universitaire ultérieur. Les débouchés sont trop longs à décrire en quelques lignes pour des études à l’étranger compte tenu de leur variété, mais le titre du Baccalauréat international y est apprécié très largement. Il est également utile de mettre en relation les profils proposés et les exigences des universités suisses :

  • Le profil langues permet l’admission à l’UNIL et dans diverses universités suisses, avec cependant une moyenne qualifiée selon les recommandations de Swiss Universities. L’admission dans les HES est également possible sous réserve d’un stage, et des conditions particulières à chaque spécialité. De même pour le second profil, économique. Certaines facultés (médecine par exemple) posent des restrictions de divers ordres, sur la nationalité entre autres. L’accès aux Ecoles polytechniques est par contre nettement restreint, ce qui rend le Baccalauréat international plus adapté pour des études à l’étranger.
  • Le profil Arts visuels peut donner lieu à une admission dans des HES dont le domaine d’études requiert une maîtrise préalable des arts visuels ou plastiques.

Dotations horaires

  Année 1 Année 2
  Hiver   Eté   Hiver   Eté  
Tronc commun        
Mémoire (extended essay) 2* 2* 2*  
Créativité, action, service 2* 2* 2*  
Théorie de la connaissance 3 3 1 1
Groupes 1 à 5        
Langue A : Français (niveau supérieur) 5 5 5 5
Langue B : Anglais (niveau supérieur) 5 5 5 5
Histoire (niveau moyen) 3 3 3 4
Biologie (niveau supérieur) 5 5 5 5
Mathématiques (niveau moyen) 4 4 4 4
Option de profil (groupe 6)        
Profil langues : Allemand (ab initio) 3 3 3 3
Profil économie : Economie (niveau moyen) 3 3 3 3
Profil Arts visuels : Arts visuels A/B 3/5 3/5 3/5 3/5

*Activités de mentorat, de recherche, de rédaction ou en groupe

Durée des études

Le programme du baccalauréat international s’étend sur 2 ans et présuppose 10 à 11 années de scolarité préalables.

Prérequis

prerequis anglaisLes prérequis scolaires au sens strict concernent les mathématiques et l’anglais. L’école a élaboré des tests pour préciser la situation des candidats et indique les éventuels objectifs à rattraper si le temps le permet.

Sur un plan d’aptitudes plus globales, les élèves abordant le programme du diplôme du BI devraient avoir développé une sensibilité aux situations sociales, littéraires et humaines propres à tout examen de culture générale. Le programme vise évidemment à approfondir cette sensibilité, mais un intérêt pour ces plans est requis. La question est importante pour les élèves n’ayant pas préalablement suivi le programme ‘Middle years’ du BI : comme le système scolaire helvétique n’est pas exactement en phase avec celui du BI, la question se pose de savoir si la préparation (durant 2 années) au diplôme du BI peut se commencer à la fin de la scolarité obligatoire ou après une année d’études de plus. En principe, la seconde option est préférable.

Sur le plan de l’organisation de son travail, le candidat au BI fera face à des échéances avancées relatives à ses examens : le diplôme du BI s’appuie en partie sur des recherches menées durant la préparation et fortement documentées, pour 20 à 30% de la note finale. Cela suppose des échéances de rendu pour ces travaux. Les élèves doivent apprendre à gérer le fait que la promotion en année supérieure et la présentation à l’examen du BI dépendent du strict respect de ces nombreuses échéances. Dans ce sens, l’examen du BI est une épreuve qui forme à la régularité et au réalisme des dates. Un jour de retard est absolument disqualifiant.